19 mai : La mémoire des pierres – Aux Amis de Montagnac

Posté dans : ACTUALITES, ville | 0

4 Amis de Montagnac Intérieur du TempleLes objets les plus familiers sont souvent ceux  que l’on connaît le moins, c’est pourquoi, les Amis de Montagnac ont décidé que le 19 mai  serait consacré à la visite de l’église Saint André et du temple protestant.  On a l’impression de les connaître parce qu’on les a visités à la sauvette ou lors d’une visite rapide  de  l’ensemble de Montagnac  et pourtant …L’église Saint André, autrefois Sainte Marie du Bosquet, est l’aboutissement d’une longue histoire qui commence peut-être en 990 et se termine pour la construction actuelle, en 1437, la même année que les plafonds de l’Hôtel de Brignac, au moment de la visite royale de Charles VII, l’ex Petit roi de Bourges, à Pézenas et Montagnac.

La construction a duré cent cinquante ans  et  a nécessité  le travail de plusieurs architectes (maîtres d’œuvre) et de nombreux corps de métier, mais elle apparaît aujourd’hui telle qu’elle était à cette époque, à part quelques modifications de détails  en 1800 et 1860. Elle a longtemps représenté la ville grâce à son haut clocher et  à sa conception d’ouvrage de défense complétant heureusement les remparts, ainsi qu’à ses cloches et à son horloge mécanique de 1436 qui rythmaient la vie de toute la population. Si elle matérialise la foi catholique elle est aussi  la preuve orgueilleuse d’une ville de foires très prospère au XV° siècle.

3 Amis de Montagnac Le TempleDans son ombre le temple, hors de la ville, après de nombreuses péripéties qui commencent en 1555, affirme l’existence d’une forte minorité protestante qui, malgré les caprices de l’histoire, Guerres de religion, Révocation de l’Edit de Nantes et Terreur Blanche en 1815, se maintiendra plus de quatre siècles. Inauguré en février 1819, il est le dernier temple construit à Montagnac après ceux de la rue Montbel, de la rue du Prêche, de la rue de la Fontaine et de la mairie actuelle, successivement condamnés à la démolition ou à l’évacuation. Dépouillé dans sa construction comme dans ses ornements  mais aussi de vastes dimensions, il symbolise la rigueur protestante et l’importance de la ville dans l’organisation Réformée de l’Hérault comme chef-lieu d’un consistoire.

Restait à préciser quel rôle ces deux édifices avaient joué dans l’histoire de Montagnac : affirmation d’une compétition entre deux communautés rivales ? Ennemies ? Ou simplement adversaires ? Quand on connait les détails de notre passé, on s’aperçoit que la plupart des désordres qu’a connus Montagnac provenaient d’étrangers à la commune, l’ensemble de la population se retrouvant le plus souvent unie pour défendre la paix et la prospérité de la ville

Pour compléter la journée, il était prévu de visiter, l’après-midi, l’Abbaye de Valmagne, notre prestigieuse voisine, ancienne abbaye cistércienne, de style gothique, classée monument historique en 1917, son cloitre, la fontaine lavabo et la salle capitulaire.  Edifice souvent négligée en dépit de tout l’intérêt qu’elle offre.

Encore une très belle journée appréciée de tous.

2 Amis de Montagnac Parvis de l’église
5 Amis de Montagnac L’Abbaye de Valmagne
1 Amis de Montagnac Eglise